Pr Yvette Rachel KALIEU ELONGO

Le Droit des affaires en mouvement

Qui suis-je?

Une vie de juriste des affaires

Pr Yvette Rachel Kalieu Elongo, pendant le colloque de Dschang sur "l'harmonisation du droit des contrats en Afrique."

Pr Yvette Rachel Kalieu Elongo, pendant le colloque de Dschang sur « l’harmonisation du droit des contrats en Afrique. »

Professeure titulaire des  universités,  je suis une camerounaise née  le 13 février 1968 à Douala, capitale économique du Cameroun.   J’ai réussi au Baccalauréat A4 au Collège Chevreuil de Douala en 1986, avec la mention Assez-bien.  J’ai immédiatement embrassé le Droit à l’université.  En septembre 1989, je suis  reçue à la Licence de droit privé, à l’ex Université de Yaoundé. L’année d’après, je réussis à la Maîtrise de droit des affaires au sein de la même université. Toujours à l’ex-Université de Yaoundé, je passe en 1991,  le Diplôme d’Études approfondies en droit privé.

La suite à Montpellier

Après Yaoundé,  je me rends à l’Université  de Montpellier I, en France. Je rédige un nouveau  mémoire de DEA, dans la spécialité Droit de la concurrence et de la consommation. Je le soutiens en 1993. D’un volume de 83 pages, il est intitulé : « Le consommateur non contractant ».  Sous la direction du Professeur Jean CALAIS-AULOY, je présente dans cette université,  ma thèse de Doctorat en Droit Privé et Sciences Criminelles le 28 octobre 1995. Elle est intitulée : « Les garanties conventionnelles du fournisseur de crédit en droit camerounais ».  Outre le directeur, le jury qui reçoit cette thèse est constitué des Professeurs : Michel CABRILLAC (Université de Montpellier I), Paul-Gérard POUGOUE (Université de Yaoundé II), Phillipe  DELLEBECQUE (Université de Paris I) et Henri TEMPLE (Université de Montpellier I).

L’enseignante

En juillet 1996, je suis recrutée à l’Université de Dschang, au grade d’Assistant, pour servir au sein de la Faculté des Sciences juridiques et politiques. En mai 1998, je suis admise au grade de Chargée de cours. Une  idée  me vient : me présenter au concours d’agrégation. Je me mets au travail. En 2003, je réussis, à Ouagadougou,  au concours d’agrégation du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), dans la spécialité « Droit privé et sciences criminelles ». Ce succès me permet de devenir Maître de Conférences en 2004. Après dix années de recherche scientifique fructueuse dans ce grade, je deviens Professeur titulaire des universités, à l’issue des sessions de Décembre 2014 du Comité consultatif des Institutions universitaires du Cameroun (CCIU).

Comme enseignante à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université de Dschang, j’ai principalement dispensé les matières suivantes : Droit des sûretés OHADA, droit des garanties internationales, droit et pratique de la négociation et de la rédaction des contrats,  introduction générale  au droit, droit bancaire et boursier, droit civil approfondi.  À la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de la mon université d’attache, j’enseigne le droit bancaire et boursier.  À la Faculté de Droit et Sciences économiques de l’Université Omar Bongo de Libreville, j’enseigne le droit des activités économiques. À la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l’Université de Douala, j’ai enseigné en 2014, le droit communautaire de la concurrence. À l’École supérieure de Gestion de Douala, les cours déjà dispensés sont les suivants : droit des entreprises en difficultés OHADA, droit des sociétés OHADA approfondies.

Au-delà de ces formations universitaires classiques, je mène d’autres activités de formation. Je suis formateur permanent à l’ERSUMA (École supérieure régionale de la Magistrature) de l’OHADA (Porto-Novo/Bénin).  Je suis également  expert-formateur auprès du PAJ (programme d’appui au secteur de la justice) de l’Union Européenne,  programme en cours au Cameroun.

L’experte – consultante

Je mène également une vie d’experte. Du 22 mars au 1er avril 2013,  à Yaoundé, j’ai été formatrice de la 19ème promotion des agents d’encadrement supérieur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). Mon enseignement était intitulé : Les sûretés en droit OHADA. J’ai également prêté mes services à l’Union européenne et à l’Agence universitaire de la Francophonie pour divers projets.  Je suis aussi consultante juridique auprès du Groupement d’intérêt économique de l’Université de Dschang. Je m’occupe de façon spécifique de la rédaction des contrats.

La chercheure

Sur le plan de la recherche, je suis auteure d’une trentaine d’articles dans diverses revues et ouvrages collectifs. Surtout, j’ai déjà publié quatre ouvrages :

  • Droit et pratique des sûretés réelles OHADA, Presses Universitaires d’Afrique, Yaoundé, 2010.
  • Introduction critique à l’OHADA, (En collaboration avec le Professeur Paul Gérard POUGOUE), Presses Universitaires d’Afrique, Yaoundé, 2008, préfacé par Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’OIF.
  • Les sûretés personnelles dans l’espace OHADA, Presses Universitaires d’Afrique, Yaoundé, 2006.
  • L’organisation des procédures collectives d’apurement du passif OHADA (En collaboration avec le Professeur P.G. POUGOUE), Presses Universitaires d’Afrique, Yaoundé, 1999.

L’encadrement de la recherche

Une quarantaine de travaux de Masters et six thèses de doctorat  que j’ai encadrés ont déjà été soutenus à l’Université de Dschang et dans d’autres universités. En ce moment, j’ai trente-une thèses de doctorat Ph. D sous ma direction.

Mes responsabilités administratives

En 1999, je suis nommée au poste de Vice-Doyenne chargée  de la Scolarité et du Suivi des étudiants à la FSJP de l’Université de Dschang. Je reste à ce poste jusqu’au 16 décembre 2014. Car, ce jour-là, le ministre de l’Enseignement supérieur me nomme Vice-Doyenne en charge de la Recherche et de la Coopération au sein de la même faculté. Je suis installée dans ces nouvelles fonctions le 06 janvier 2015, à l’occasion d’une cérémonie d’installation présidée par le Recteur de l’Université de Dschang, le Pr Anaclet FOMETHE. Dès le lendemain, c’est-à-dire le  07 janvier 2015, un arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur me redéploie au poste de Vice-Doyenne chargée de la Programmation et du Suivi des Activités académiques. C’est cette fonction que je suis appelée à exercer désormais.

Au-delà de mes fonctions de vice-doyenne, je coordonne depuis 2005 les activités du Groupe d’étude et de recherche  en droit, institutions et droit communautaire (GERDIC) de l’Université de Dschang. Depuis 2009, je suis responsable du Master II en droit communautaire et comparé CEMAC au sein de la FSJP de la même université.

Ma vie sociale

   Au plan social, je suis mariée et mère de trois enfants.

25 Commentaires

  1. Directeur Fondation JF GACHA B.P 9943-Bangangté Tel: 00237 699 074 834 OU 00237 677 311 777
    Très heureux d’avoir été votre étudiant (Mlle 97) FSJP/UDs. Toute jeune vous étiez déjà un repère et ceux des camarades de mon matricule qui ont dépisté cette prouesse divine que vous aviez et qui s’expose et s’impose aujourd’hui à tous, au regard de votre CV et de tout ce que vous faites de part le monde, ont pu glaner et copier quelques pans de votre abnégation et votre amour pour le continent et la jeunesse africaine. Obosso ! Grand Prof !!!
    Facebook: Flaubert TABOUE

    • Kalieu

      cher ami,
      Merci pour ces bons souvenirs que vous me rappeler et pour vos encouragements.
      Félicitations pour la fondation dont j’ai pu avoir une belle idée à partir du site web.Bavo!
      Yvette Kalieu

  2. DEUMENI WENDJI Justin

    Très heureux de savoir qu’on a au cameroun des dames comme vous qui ouevrent sans relache dans la formation de jeunes camerounais.
    Je n’ai pas encore eu la chance comme les autres d’être votre étudiant, mais j’ai déjà eu le privilège d’assister à deux séminaires que vous avez aminés à l’IUG dont le dernier portait sur les innovations de lAUDSCGIE modifié le 30 janvier 2014. Ces deux occasions très enrichissantes ont reveillé en moi cette idée de poursuivre mes travaux de recherche que j’avais momentanément arrêtés après mon Master II.
    Vous êtes un modèle pour nous autres jeunes qui voulons nous lancer véritablement dans la recherche.

  3. SCB Cameroun
    IMPRESSIONNANT! J’ai été votre étudiant (matricule 01) et votre parcours est tout simplement fascinant. Bien qu’étant devenu par la suite spécialiste de l’information documentaire (archiviste-records manager), le droit vibre encore en moi grace aux fondamentaux que vous m’avez donné ainsi que tous vos collègues de la FSJP. Je vous souhaite une très grande carrière administrative. DOYENNE DE FACULTE!!!! Why not? vous le valez bien

    • Kalieu

      Merci cher ami pour ces propos forts aimables. C’est grâce à vous bien sûr que je suis arrivée là. Avec la bénédiction de Dieu, je pourrai aller plus loin…tchao tchao.

  4. Haidi Kankeu,
    Consultant en Finance de marché (Paris, France)
    J’ai été votre étudiante entre 2004 et 2007. En plus je suis votre voisine au quartier Foreke. Je vous ai connu depuis ma première année au Lycée claissique de Dschang.
    Nous nous sommes rencontrés aussi lors de votre visite en Italie, on a pas pu se voir malheureusement. Mais on a discuté chaluereusement au téléphone.
    A la lecture de vottre brillant parcours tant social que professionnel, vous êtes une femme assez brave. Je vous admire Mme Kalieu Elong
    Merci de m’écrire en privée si possible.

    Bien de belels choses et que Dieu vous lève plus haut.
    Haidi KANKEU

    • KALIEU ELONGO

      Salut Haidi!
      Que deviens-tu? Tu as promis de me chercher quand tu seras au pays!
      Tchao

  5. merci prof je suis encore votre etudiant. je suis en cycle de capacite en droit et j’occupe le poste de delegue j’admire votre facin de diriger les choses dans cette faculte je vous souhaite beaucoup de courage.mdme

  6. Alain Bertrand NINSEKO

    Pour avoir été votre étudiant , je manque de mots pour témoigner toute la gratitude que j’ai vis à vis de vous Madame, tant pour votre soutien permanent à l’égard de notre mouvement l’AMANEFD (Amicale des Anciens Étudiants de la Faculté de Droit de l’UDs), que pour vos multiples encouragements dont vous faites montre à notre égard chaque fois vous êtes sollicitée.
    Merci encore Madame, le meilleur reste à venir , rassurez vous !!!

  7. Nkoa

    Nous devons s’en féliciter d’avoir de très imminents maîtres. Merci Prof, à la différence de beaucoup, je n’ai pas eu cette chance d’être votre étudiant de près, je le suis néanmoins de loin; pas si loin quand même. Je savoure au jour le jour vos nombreuses publications.
    Je suis étudiant en thèse de Doctorat en Droit privé à l’Université de Yaoundé 2, et par ailleurs chargé des travaux dirigés dans cette même université. Une fois encore, Bravo

  8. Je vous decouvre grace a votre page Facebook, d’avantage sur le present site. Votre parcours est seduisant et donne envie de travailler encore plus.
    Etudiant en Master deux professionnel en Droit et contentieux Fiscaux, Financier et des comptes publics a l’universite de Yaounde 2, j’entends rediger un memoire qui j’espere pourra beneficier d’un coup d’oeil de votre part.
    C’est rare de retrouver des enseignants sur Internet, je vous felicite pour votre initiative et vous souhaite d’avantage de succes dans votre brillante carriere.

  9. Tchendjou

    Bonjour chère Yvette,
    Juste pour te dire que ton exemplaire de mon ouvrage droit des obligations
    arrivera à Douala ce dimanche
    Tu peux appeler au 00237 697130234/ 00237 67776 1708
    Mme TSAYO Delphine.
    Cordialement.
    Marius Tchendjou.
    P.S.
    J’ai perdu ta carte et ton adresse mail.
    Peux-tu me le redonner par le m. tchendjou@laposte.net
    Tél 0663881864

  10. Bonjour Madame. Je suis régulier sur votre blog que je consulte pour moult éclairages, ainsi que vous pouvez le voir sur ce lien : http://www.memoire-cameroun.com/entreprises/entreprises-à-capitaux-publics/.
    Je suis en train de réaliser une encyclopédie en ligne, LA MEMOIRE DU CAMEROUN dont le but est de reconstituer et de publier l’histoire des organisations de notre pays. Je suis au courant de l’existence de la Société camerounaise des Agrégés (dont vous êtes une éminente membre) et j’aimerai la contacter pour mettre son histoire en ligne
    Pourriez-vous m’aider s’il vous plait?
    Merci.

    • Pr Yvette Rachel Kalieu Elongo

      Cher monsieur,
      Vous pouvez adresser votre requête au Pr Tsafack Nanfosso, l’un des fondateurs de la SCA en précisant que c’est moi qui vous ai fourni son mail.
      Pr Tsafack:rtsafack@tsafack-nanfosso.com.
      bonne journée!

  11. BIBOUM BIKAY François

    Bonjour Cher Professeur!
    Et tous mes remerciements pour cette immense expérience qu’est la votre. Comme on dit chez nous à Douala, « on ne félicite pas un aîné mais on le remercie ».
    Professeur, après vous avoir admiré à travers vos écrits, j’ai eu le plaisir de vous avoir comme rapporteur à ma soutenance de thèse de Doctorat sur « Le tiers dans le droit des voies d’exécutions de l’OHADA », à l’Université de Douala. Je suis actuellement chargé de cours à la FSJP de ladite Université. Merci pour tout madame le professeur et surtout tous mes encouragements dans votre carrière!

  12. DJIELON MOUTCHEU RAVEL BENNY

    C’est un honneur pour Moi de vous avoir écouté dispenser vos cours magistraux a L’Université de Dschang avec prestance, éloquence, mais encore et surtout avec connaissance, de vous avoir connu a travers vos ouvrages et publications,. Que j’admire votre rigueur et votre engagement acharné au travail bien fait. Je chérie le rêve d’une jeunesse en général, et d’un genre féminin en particulier, a l’image de ce modèle de simplicité, d’engouement et d’acharnement au travail, de conscience professionnelle, de désintéressement, et encore et surtout de dignité.
    J’espère de tout cœur Madame qu’après la formation académique vous prendrez le Temp de diffuser les conseils a nos jeunes sœur en leur donnant un peu de vous . Car la formation académique ne suffit pas a elle seul pour parfaire un homme en pleine affirmation de son identité.

    • KALIEU ELONGO

      cher ami,
      Merci très sincèrement pour ces mots qui vous viennent certainement du fond du coeur. Ces encouragements me permettent d’aller encore plus loin si possible avec la grâce de Dieu.
      Encore merci!

  13. Mukashyaka Spéciose

    A l’attention de Madame la Professeure Yvette Rachel KALIEU ELONGO,

    OBJET: je vous sollicite pour diriger ma thèse

    Bonjour Madame la Professeure,

    Je suis Mme Spéciose MUKASHYAKA, jeune femme célibataire, de nationalité rwandaise, je vis en France légalement depuis 12 ans (statut vie privée et familiale).

    Diplômée d’Université Lyon III et d’Université Catholique de Lyon:
    Master 2 en droit et science politique,
    Master 1 droit international et droits de l’Homme.

    Sur la recommandation de Maître Jean Pierre FRONTON, avocat au barreau de Lyon et Maître de Conférence à l’Université de Lyon 2, j’ai découvert l’Organisation de l’Harmonisation du droit des Affaires en Afrique, OHADA.

    Je viens de découvrir votre parcours très riche en recherche, en enseignement et en expertise dans le domaine du droit et de formation.

    Je souhaite réaliser une thèse en droit international des affaires et droits international des Droits de l’Homme.

    Le titre de ma thèse que je propose et discuté avec Maître FRONTON est:

    Impact du droit de l’OHADA sur les Droits Humains dans les pays membres de l’OHADA.

    Je suis passionnée du droit depuis 1994.
    Pendant ma carrière professionnelle, j’ai acquis de solides connaissances dans la pratique du droit et du droit de l’homme à l’intérieur des Etats Africains, en Suisse, au Canada et en France.

    Je suis suis désireuse de poursuivre mes études doctorales ainsi pour atteindre le niveau de technicité requise pour exceller dans la recherche et en entreprise publique que privée.

    Avant le Génocide des Tutsis du Rwanda de 1994, j’ai été recrutée comme enseignante des écoles secondaires de l’Etat au sein de l’Ecole Stella Matutina de Kigali (SHYORONGI) au Rwanda.

    De juillet 1994 à 1996, j’ai été recruté par Médecins Sans Frontières Hollande -MSFH- pour aller travailler en qualité de formatrice psychosociale en camps de réfugiés en République Démocratique du Congo, RDC (membre de l’OHADA), puis Médecins du monde Italie-MMI;

    De 1997 à 1998, j’ai travaillé en qualité d’administratrice du Cabinet des Experts à Kigali à côté de l’Expert Jean Baptiste UWANYILIJURU, Economiste et ancien directeur de la BRD (Banque régionale de développement);

    De 1998 à septembre 2004, j’ai été directrice artistique à la Ligue Rwandaise pour la Promotion et la Défense des Droits de l’homme à Kigali (ONG membre de la Fédération Internationale des Droits de l’homme, FIDH de Bruxelles);

    Dès mon arrivée en France (07 septembre 2004), j’ai occupé plusieurs métiers pour financer mes études de master aux Universités Lyon 3 et Université Catholique de Lyon.

    Et, j’ai réalisé des multiples stages en Cabinets d’Avocats et en entreprise comme en Organisation à caractère humanitaire, droits de l’Homme et Développement.

    Au niveau de travail de recherche et de formations,
    J’ai été formée à Montréal au Centre d’Etudes et de développement en droits de l’Homme où j’ai obtenu un Certificat de formatrice en droits de l’Homme.

    En mars et avril 2002, j’ai participé à la formation des jeunes engagés dans la promotion et dans la défense des Droits de l’homme dans le monde dans le Cadre de la session de formation annuelle au Centre de développement et de conseil en droits de l’Homme pour les Jeunes, CODAP, de Genève partenaire du Haut Conseil des Nations Unies pour les Droits de l’homme.

    En tant que formatrice de formateurs, j’ai conduite des audits et ai été co-organisatrice de plus de 280 formations en matières des droits de l’homme au Rwanda, en Ouganda et en République Démocratique du Congo avec des multiples Organisations non étatique et avec des Institutions publiques.

    J’ai participé à l’étude et à la mise en oeuvre des juridictions appelés « Gacaca » au Rwanda;
    J’ai fait partie des groupes thématiques sur la question de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et des droits de l’Homme au Rwanda.

    J’ai conduite des activités d’observation électorale au Rwanda dans l’une des provinces du Rwanda (Province du Nord);
    J’ai réalisé un travail d’évaluation d’impact des actions de communication à la Ligue Nationale Française pour la Lutte Contre le Cancer (2006, en qualité de stagiaire);

    Depuis 2006, en France, je suis responsable de l’Association D.E.L.T.A France Solidarité pour le Dialogue Interculturel en tant que Présidente du Conseil d’Administration (deltasolidarite.wordpress.com)

    Je viens de déterminer une mission d’évaluation d’impact des actions d’une ONG nationale française « EL AUTONOMIE  » sur la question des droits des personnes sexo-spécifiques (mission d’un an en qualité de juriste chargée de mission).

    Votre encadrement me sera précieux et me permettra de développer mes compétences et consacrer mon savoir-faire dans la recherche dans l’espace de l’OHADA, évaluer son impact sur les droits humains.

    Mon dynamique, mon goût très prononcé du travail et mes qualités relationnelles me permettront de m’intégrer en toute autonomie et dans les meilleurs conditions au sein de vos équipes de chercheurs-enseignants et experts de l’OHADA.

    Je serai très honorée d’avoir un contact direct avec vous afin de vous exposer de façon plus détaillée mes motivations et vous apporter de plus amples renseignements. Et si vous accepteriez de m’accorder un entretien téléphonique, je serai reconnaissante de recevoir votre numéro de téléphone et je pourrai vous recontacter sur votre autorisation bien sûr.

    Et si votre agenda ne vous le permettrait pas, vous pourrez me recondammer un autre directeur.

    Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Madame la Professeure, l’expression de ma haute considération.

    Spéciose MUKASHYAKA

    email: dfsdi.asso69@gmail.cm

  14. « Être chateaubrilland ou rien ».Tel fut le défit que se donna le jeune Victor Hugo que le premier fascina par sa verve littéraire. Il l’a été, et plus que lui. Professeur! Je vous ai approché avec plusieurs casquettes, dans les amphis ou vous n’avez cessé d’émerveiller, au « à la bibliothèque » à l’occasion de vos recherches. Demandez à Dieu il vous en donnera surement d’avantage. Le défi de Chateaubriand est celui que les jeunes devraient se faire aujourd’hui au regard de votre ténacité . Vous faites partie des « âmes bien nées… » et devriez en remercier Dieu et d’age en age. Quant à moi même, à défaut d’être « KALIEU ELONGO OU RIEN » Votre admiration est parmi celles qui m’ont permis simplement de persévérer. Que Dieu vous en ajoute.
    30 /08/17

    • Pr Yvette Rachel Kalieu Elongo

      cher monsieur FONKOU,
      Tous mes sincères remerciements pour vos propos forts aimables et vos encouragements. Dieu vous garde.

Laisser un commentaire

Close

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén