Pr Yvette Rachel KALIEU ELONGO

Le Droit des affaires en mouvement

La classification des établissements publics et des entreprises publiques désormais effective au Cameroun

La classification des établissements publics et des entreprises publiques
désormais effective au Cameroun

Pr
Yvette Rachel KALIEU ELONGO

C’est depuis 2017 que le processus de réforme des entreprises publiques et des établissements publics a commencé au Cameroun par l’adoption des lois du 12 juin 2017 portant statut des entreprises publiques d’une part et des établissements publics d’autre part. Ces lois se substituaient  ainsi à la loi du 22 décembre 1999 portant statut général des établissements publics et des entreprises du secteur public et parapublic. À la suite des lois de 2017, trois décrets ont été adoptés en 2019. Il s’agit du Décret du 19 juin 2019 précisant les modalités d’application de certains dispositions des lois de 2017 et surtout du Décret du 19 juin 2019 fixant les catégories d’établissements publics, la rémunération, les indemnités et les avantages de leurs dirigeants et du Décret du 19 juin 2019 fixant les catégories d’entreprises publiques, la rémunération, les indemnités et les avantages de leurs dirigeants.  C’est pour implémenter ces différents textes et rendre opérationnelle et effective les dispositions  prévues que deux arrêtés du Ministre des Finances viennent  d’être adoptés. Il s’agit de l’Arrêté n°00000200 du 4 mai 2020 portant classification des établissements publics  et de l’Arrêté n°00000201 du 4 mai 2020 portant classification des entreprises publiques.

Lire la suite

La Directive du 8 avril 2019 harmonisant la protection des consommateurs dans la CEMAC : En attendant la mise en œuvre

La Directive du 8 avril 2019 harmonisant la protection des consommateurs dans la  CEMAC : En attendant la mise en œuvre

Pr
Yvette Rachel KALIEU ELONGO

Attendue depuis de nombreuses années, la Directive harmonisant la protection des consommateurs dans la  CEMAC   a été adoptée  il y a un an. Elle est intervenue  au moment où deux États de la Communauté disposaient déjà des lois en matière de protection des consommateurs. C’est le cas du Cameroun – Loi-cadre n°2011/012 du 6 mai 2011  portant protection du consommateur et du Tchad  – Loi n° 005/PR/2015 du 4 février 2015 portant protection du consommateur. Les autres États de la communauté par contre, ne disposent pas encore de législations autonomes en la matière.

Lire la suite

Le régime du compte bancaire dans la CEMAC : ouverture, fonctionnement, clôture

Le régime du compte bancaire dans la CEMAC : ouverture, fonctionnement, clôture

Pr Yvette Rachel KALIEU
ELONGO

            Le compte bancaire est un compte ouvert et tenu par un établissement de crédit ou de microfinance au nom d’une personne physique ou morale pour la réalisation des opérations de banque, des opérations connexes ou des opérations autorisées. Sur le plan comptable,  c’est un tableau de chiffres qui retrace les opérations réciproques des deux  correspondants que sont l’établissement de crédit ou l’EMF et son client et en exprime le résultat appelé solde. Sur le plan juridique, le compte bancaire est  surtout une convention qui lie le banquier à son client et est régi par les règles de droit commun des contrats sauf quelques exceptions pour ce qui est son ouverture, de son fonctionnement et de sa clôture. La réglementation bancaire  CEMAC comporte juste quelques règles particulières applicables au compte bancaire.

Lire la suite

La déclaration de soupçon en matière de blanchiment de capitaux dans la CEMAC: 10 questions pour comprendre les règles applicables


La déclaration de soupçon en matière de blanchiment de capitaux dans la CEMAC: 10 questions pour comprendre les règles applicables

Pr Yvette Rachel KALIEU ELONGO
  • Qu’est-ce que la déclaration de soupçon  en matière de blanchiment de capitaux ?

Encore qualifiée d’obligation de déclaration des opérations suspectes, il s’agit d’une obligation qui consiste pour les organismes et les personnes qui y sont assujettis à déclarer à l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) un certain nombre d’opérations considérées comme suspectes parce qu’elles peuvent être en lien avec des infractions de blanchiment des capitaux ou de financement du terrorisme.

Lire la suite

La cybercriminalité dans la banque : « Quelles précautions à prendre, Et que faire en cas d’intrusion malveillante »

La cybercriminalité dans la banque : « Quelles précautions à prendre, Et que faire en cas d’intrusion malveillante »

Abdoulaye Amara TOURE
Président AJBEF-MALI/ Juriste banque/
Cyberjuriste

On distingue aujourd’hui la criminalité ordinaire d’une criminalité spécifique qu’on désigne sous le vocable de la cybercriminalité qui  s’entend d’un ensemble d’actes humains liés à l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication(TIC).

Ainsi, internet génère sa propre délinquance, avec des délinquants qui se reconvertissent au numérique dans la mesure où les risques sont moins importants pour eux et les gains plus élevés que dans la criminalité classique. Par exemple un simple courrier d’un collègue de travail peut capter des informations plus sensibles d’une banque, tels que les fichiers des clients, les remises etc..

Quatre grandes catégories d’infractions peuvent être identifiées :

Lire la suite

Le statut des établissements de paiement en zone CEMAC

Le statut des établissements de paiement en zone CEMAC

Pr KALIEU ELONGO Yvette Rachel

Jusqu’à tout récemment, l’offre de services bancaires en zone CEMAC était faite essentiellement par les établissements de crédit et les établissements de microfinance tels qu’organisés par leurs différents textes respectifs. Le Règlement CEMAC du 21 décembre 2018 relatif aux services de paiement a créé une nouvelle catégorie de « structure bancaire » à savoir les établissements de paiement définis comme  « des établissements qui, à titre de profession habituelle, fournissent exclusivement des services de paiement et des services connexes ». Ils font partie avec les établissements de crédit et les EMF de la catégorie plus large des prestataires de services de paiement. Ils sont définis comme des établissements agréés qui fournissent, à titre de profession habituelle, des services de paiement.

Lire la suite

Non remboursement des crédits bancaires au Cameroun : de nouvelles sanctions désormais prévues.

Non remboursement des crédits bancaires  au Cameroun : de nouvelles sanctions désormais prévues.

Le père Noël n’a pas fait de cadeau aux clients des établissements de crédit et de microfinance. La loi fixant certaines règles relatives à l’activité de crédit dans les secteurs bancaire et de la microfinance au Cameroun promulguée le 24 décembre 2019  prévoit désormais que le non remboursement des crédits bancaires c’est-à-dire ceux octroyés par les établissements de crédit et les établissements de microfinance exerçant au Cameroun,  peut, en cas  de non remboursement, faire l’objet de sévères sanctions. Il s’agit d’une part de l’interdiction de crédit et d’autre part des sanctions pénales qui peuvent être prononcées tant à l’encontre des personnes physiques que des personnes morales.

Lire la suite

Le nouveau régime du prélèvement dans la législation bancaire CEMAC

Le nouveau régime du prélèvement dans la législation bancaire CEMAC

Pr KALIEU ELONGO Yvette

Le prélèvement bancaire consiste en un transfert de fonds direct d’un compte à un autre. Il constitue un moyen de paiement qui permet de réaliser automatiquement certains paiements surtout lorsque ceux-ci sont appelés à se répéter pendant un certain temps. Ex : paiement de primes d’assurances, de factures, d’abonnement, etc. C’est pourquoi on parle parfois de prélèvement automatique. Pour que le prélèvement se réalise, il faut au préalable une autorisation de prélèvement donnée par le titulaire du compte qui permet ainsi au créancier de prélever de son compte une certaine somme suivant une fréquence préalablement définie ( mensuelle, trimestrielle, etc.).

Lire la suite

LA PRTOTECTION DES DESSINS ET MODELES INDUSTRIELS PAR LA LEGISLATION OAPI

LA PRTOTECTION DES  DESSINS ET MODELES INDUSTRIELS PAR LA LEGISLATION OAPI

Pr KALIEU ELONGO Yvette Rachel

1. Notion de dessin et modèle industriel

Un dessin ou un modèle industriel est l’aspect ornemental ou esthétique d’un objet. Cet aspect peut avoir trait à la forme, au motif ou à la couleur de l’objet. Plus précisément, le dessin est un assemblage particulier de lignes et de couleurs qui donne un effet décoratif original alors que le modèle est une forme plastique associée ou non à des lignes et couleurs et qui donne une apparence spéciale à un produit industriel ou artisanal. Ex: une bouteille, une lampe, un verre. C’est donc l’aspect esthétique de l’objet lié à son apparence  qui est pris en compte au détriment de ses fonctionnalités, de ses aspects techniques qui peuvent être protégés par le mécanisme de  brevets.

Lire la suite

Identification des abonnés par les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun : ce que prévoit la réglementation

Identification des abonnés par les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun : ce que prévoit la réglementation

Pr
KALIEU ELONGO Yvette

Le décret 2015/759 du  3 septembre 2015 pris en application de la loi du 21 décembre 2010 régissant les communications électronique au Cameroun tel que modifié par la loi du 20 avril 2015 complété par plusieurs décisions prises par le Directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunications en date du 15 juin 2016 comporte des dispositions précises qui régissent les rapports entre les abonnés et les opérateurs de téléphonie mobile. Elles portent sur l’identification des abonnés par les opérateurs de téléphonie mobile  et les opérateurs de communications électronique en général et la commercialisation des services de téléphonie mobile

Lire la suite

Page 1 of 8

Close

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén